Une administration peut‑elle invoquer le secret industriel pour refuser de communiquer une base de donnée qu'elle a entièrement réalisée elle‑même?

Le secret industriel est reconnu comme pouvant empêcher la transmission de ce type de documents. Mais il me semble que c’est uniquement lorsque des prestataires de droit privé intervienne pour les réaliser.

Comment expliquer que le secret industriel ou de propriété intellectuel ne s’applique pas aux contenus où l’administration concerné est la seul maître d’œuvre ?