États généraux de l'information

D’après Le Monde, le président devrait annoncer aujourd’hui le lancement d’États généraux de l’information à partir de septembre.

Fait intéressant : Bruno Lasserre, le président de la CADA, sera avec le secrétaire général de RSF « à la tête d’un comité de pilotage indépendant chargé des travaux préparatoires d’ici à la rentrée ».

Une opportunité pour inscrire le droit d’accès aux informations publiques à l’agenda politique ?

2 Likes

Les fameux « États généraux de l’information » ont officiellement été lancés aujourd’hui, nous apprend Le Monde.

Bien que le président de la CADA, Bruno Lasserre, soit « dirigeant du comité de pilotage », il n’y a visiblement rien de prévu sur les informations publiques. Cinq groupes de travail ont été constitués (dont un confié à Sébastien Soriano et l’autre à Isabelle Falque-Pierrotin).

Une plateforme (de consultation ?) sera visiblement ouverte, jusqu’à mi-novembre.

Le calendrier est serré : « les semaines à venir, jusqu’en décembre, devront permettre de poser les diagnostics, afin d’émettre des propositions, qui feront l’objet de délibérations entre janvier et mars 2024. A la fin du printemps viendra le temps de la synthèse et de la restitution de propositions (de loi, de réformes fiscales, etc.) »

Tout cela ne présage rien de bon. Pourquoi vouloir absolument imposer un calendrier serré, alors que la réflexion et le dialogue prennent du temps.

Poser la question c’est un peu y répondre…